mercredi 22 juillet 2015

Portrait placeuse à Roland Garros !


1 commentaire:

  1. Un portrait en "noire" et sans "blanc" !
    Elle ne rigole pas la placeuse, on n'a pas envie de resquiller, elle a des yeux qui tuent !
    La peau du sujet est très bien nuancée ce qui n'est pas du tout facile.
    J'aurai peut-être resserré un peu le cadrage pour éviter trop d'éléments perturbateurs autour...mais malgré tout il faut en garder pour placer le contexte.

    RépondreSupprimer

Le boudoir à La Gacilly